Comment lire plus vite 1

Comment lire plus vite

Temps de lecture 1 min 18s (388 mots)

Subvocalisation : comment l’identifier ?

Clairement, si l’on admet qu’il est à peu près difficile de parler plus vite que 300 mots par minute, cela signifie qu’en subvocalisant votre vitesse de lecture est automatiquement bloquée à cette vitesse.

Si vous voulez lire plus vite, il est donc crucial de se débarasser de cette vilaine habitude, qui remonte souvent au temps où vous avez appris à lire.

Lorsque nous apprenons à lire à l’école, nous commençons par apprendre à identifier les lettres, les syllabes puis les mots dans leur ensemble. Le son est particulièrement important et c’est ce qui explique qu’enfants, nous avions tendance à lire à voix haute.

Aujourd’hui encore, il est probable que vous prononciez les mots les plus compliqués à voix haute pour mieux vous en approprier le sens. Ne vous en faîtes pas, vous n’êtes pas les seuls ! Et même si vous ne lisez pas en parlant, vous pouvez avoir tendance à subvocaliser, c’est-à-dire à prononcer les mots sans vous en rendre compte et sans forcément les entendre.

Un autre indice : bien souvent, les personnes qui subvocalisent suivent le texte avec leur doigt, car leurs yeux vont plus vite que leur parole et ils sont obligés de les ralentir en touchant le mot pour s’y attarder et le prononcer.

Le problème est que l’articulation d’un mot prend environ quatre fois plus de temps que sa simple perception visuelle et intellectuelle. Il s’agit là d’un frein très important à une lecture rapide et efficace.

Pour vérifier si vous subvocalisez :

– placez votre pouce et votre index sur votre gorge et suivez des yeux les lignes d’un texte. Si vous sentez des vibrations, c’est que vous subvocalisez !

– vous pouvez également placer un tissu ou un papier sur vos lèvres; s’il tombe, c’est que vous bougez imperceptiblement votre bouche en lisant.

– si en plus vous suivez le texte du doigt, vous avez alors découvert là un moyen d’améliorer votre vitesse de lecture en supprimant ces défauts qui vont bien souvent de pair !

Subvocalisation : comment y remédier ?

Bien sûr, la prise de conscience est déjà une étape très importante. Mais je vous propose quelques petits trucs pour vous entraîner à ne plus subvocaliser.

Voici une liste à peu près exhaustive de toutes les techniques possibles. A vous de les tester et de voir lesquels marchent pour vous.

Technique n°1 :

Suite de l’article