MIT a découvert une nouvelle arme-CLAVANINE MO-capable de tuer les bactéries Les plus résistantes

CLAVANIN MO superbug
Aucun commentaire sur MIT a découvert une nouvelle arme-CLAVANINE MO-capable de tuer les bactéries Les plus résistantes

Tout le monde sait que les bactéries peuvent facilement s’adapter et développer une résistance aux antibiotiques.

Une étude récente, menée au Royaume-Uni estime que si aucun nouvel antibiotique n’est découvert d’ici 2050, les infections bactériennes tueront plus de 10 millions de personnes chaque année.
C’est un problème, lié à l’utilisation d’antibiotiques et aux capacités d’adaptation des bactéries.

Récemment, les scientifiques se sont tournés vers les peptides antimicrobiens, des protéines naturelles qui sont capables de tuer les bactéries et autres microbes connus (champignons et virus).

Une équipe de chercheurs du MIT, de l’Université de Brasilia et de l’Université de Colombie-Britannique a donné un coup de pouce à une protéine naturelle, en créant un peptide antimicrobien qui pourrait tuer plusieurs types de bactéries, même celles qui résistent à la plupart des antibiotiques.

« Nous avons conçu un peptide synthétique appelé clavanine-MO, dérivé d’un peptide antimicrobien de tunique marine [clavanine A], qui présente de puissantes propriétés antimicrobiennes et immunomodulatrices à la fois in vitro et in vivo », selon une étude publiée dans Scientific Reports.

Clavanin mo

Les peptides antimicrobiens naturels brisent les membranes cellulaires de leurs cibles et perturbent leur intérieur, y compris leurs protéines, leur ADN et leur ARN. Un exploit que les antibiotiques traditionnels ne peuvent réaliser.

Clavanin-MO a amélioré les capacités de destruction bactérienne grâce à l’ajout d’une séquence de cinq acides aminés, le rendant plus hydrophobe – ce qui lui permet de se déplacer et d’interagir d’une manière efficace avec les membranes microbiennes.

Un test sur des souris a montré que Clavanin-MO pourrait tuer les souches de E. coli et Staphylocoque doré, Des bactéries connues pour leur extrême résistance aux antibiotiques.

Le Clavanin-MO peut encore être amélioré, et quand il sera disponible pour l’application humaine, il peut fonctionner seul ou en tandem avec des antibiotiques traditionnels.

Traduit par la CSPS