Allergies alimentaires et tests cutanés -Ce que vous devez savoir

Allergie alimentaire test cutané
Aucun commentaire sur Allergies alimentaires et tests cutanés -Ce que vous devez savoir

 Temps de lecture 3 min (692 mots)

Les différents types de tests cutanés :

-Prick-test

Ils sont considérés comme la méthode de référence en allergologie alimentaire. Ils mesurent la libération de l’histamine et des autres médiateurs préformés produits par les mastocytes après l’interaction allergène – IgE.

-Patch test

Depuis quelques années, un test particulièrement fiable de l’allergie aux protéines de lait de vache est utilisé dans les services hospitaliers spécialisés. Cependant, l’absence de standardisation de ce test et sa difficulté technique de préparation réservent son usage aux médecins spécialistes.

Allergie patch-test

RAST (radioallergosorbent)

Pour réaliser ce test, le médecin procédera au « mixage » d’extraits d’aliments avec le sang du patient dans une éprouvette. La production d’anticorps, consécutive à une réaction allergique, sera alors repérée et l’aliment exclu du régime alimentaire du patient.

Allergie Rast

Et la fiabilité?

Un résultat de test négatif n’exclut pas une allergie alimentaire.
De même qu’un résultat positif ne garantit pas un diagnostic d’allergie.

À noter que si l’enfant n’a jamais été exposé à l’arachide, c’est-à-dire s’il n’en a jamais mangé, que la mère n’en a pas consommé lors de la grossesse et de l’allaitement et que son environnement en est exempt, le test cutané sera négatif, mais cela ne veut pas dire qu’il ne développera jamais l’allergie.

Comme il n’a jamais été exposé à l’allergène, son corps n’a pas eu le temps de produire les anticorps qui provoquent des réactions allergiques.
Ce sont ces mêmes anticorps qui réagissent lors des tests cutanés et qui donnent des résultats positifs ou négatifs.

D’autre part la reproductibilité des tests cutanés n’est pas parfaite, tout particulièrement chez le jeune enfant ; c’est-à-dire qu’un même test cutané à un allergène pratiqué 10 fois chez un enfant allergique à cet allergène, ne sera positif qu’environ 8 fois.

Comment se forme une allergie alimentaire?

Les allergies alimentaires ne sont pas présentes à la naissance. Elles se développent habituellement à la suite de la première consommation ou du premier contact avec un allergène.

Lors de cette phase de sensibilisation, le corps crée des anticorps contre les protéines de l’aliment allergène sans déclencher de réaction. Toutefois, lorsque l’enfant consommera l’allergène de nouveau, il y aura apparition de symptômes.

Pourquoi y a-t-il davantage d’allergies alimentaires de nos jours?

La théorie de l’hygiène :
L’exposition précoce aux bactéries et aux microbes permettrait aux enfants de se construire un système immunitaire plus fort contre les agresseurs externes. L’hyperaseptisation pourrait expliquer en partie l’augmentation de la prévalence d’allergie.

L’environnement et la pollution :

La fumée et la poussière seraient également des éléments mis en cause dans le développement d’allergies alimentaires.

L’évolution de la consommation alimentaire :
Les modifications de notre alimentation ( la transformation des produits de consommation, des produits s’éloignant de plus en plus de leur composition naturelle), influencent la prévalence des allergies alimentaires.

Quels sont les risques qu’un enfant développe des allergies alimentaires
Si ses 2 parents sont allergiques?

Lorsqu’un des parents est atteint d’une allergie, le risque que l’enfant en souffre aussi est de 30 % plus élevé et peut aller jusqu’à 80 % si les deux parents souffrent d’allergies.

Toutefois, le type d’allergie n’est pas héréditaire. Ainsi, le fait que la mère soit allergique aux poissons ne fait pas en sorte que l’enfant aura nécessairement ce même type d’allergie. Il pourrait développer une allergie alimentaire à n’importe quel aliment ou une allergie non liée aux aliments.

L’allergie au Maroc

Selon les estimations actuelles, les allergies alimentaires toucheraient jusqu’à 6% des jeunes enfants et de 3 à 4% des adultes.
Les aliments les plus allergènes ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre.

Voici la liste des aliments les plus allergènes au Maroc par ordre décroissant :

• Arachide, lait de vache, œufs.
• Poisson.
• Amandes, noisettes, noix, noix du Brésil, noix de cajou, noix de pécan, pignons, pistaches.
• Céréales.
• Légumineuses (soja, pois, haricot, lentille, fève).
• Avocat, banane, kiwi, fraise.
• Aneth, carotte, céleri, coriandre, fenouil, graines…

Vivre avec une allergie alimentaire

Aucun traitement ne permet d’éliminer une allergie alimentaire. La seule option possible est de bannir de son alimentation, de manière stricte, l’aliment (ou l’ingrédient) qui cause l’allergie.

Certaines personnes allergiques doivent porter sur elles en tout temps un auto-injecteur d’épinéphrine afin de pouvoir réagir rapidement si une réaction anaphylactique se déclenche. Cette décision d’avoir sur soi l’auto-injecteur est prise avec le médecin.