La différence entre Antibacterien et Antibiotique

Antibactérien antibiotique
Aucun commentaire sur La différence entre Antibacterien et Antibiotique

 Temps de lecture 1 min 30 sec (329 mots)

Antibactérien

Le mot antibactérien diffère de sens selon qu’on l’emploie comme adjectif ou comme nom.

L’adjectif « antibactérien » a conservé son sens premier et propre. Il qualifie tout ce qui sert à lutter contre les bactéries, Les antibiotiques, par exemple, sont des médicaments antibactériens ; ils peuvent être bactéricides, c’est-à-dire tuant les bactéries, ou bactériostatiques, empêchant leur développement.

En tant que nom, le mot « antibactérien » peut être employé par abus de langage comme synonyme d’antiseptique, mot qui pourtant s’applique également à d’autres agents qu’antibactériens et ne s’utilise que pour désigner les produits qui agissent par contact direct externe, avec la peau, les muqueuses ou les tissus.

L’eau de javel est un antibactérien capable d’éliminer à la volée et sans aucune distinction toutes sortes de bactéries.

Antibiotique

On prend la même définition que précédemment, c’est donc un agent détruisant les bactéries, mais comme ce genre d’agent ou de produit est globalement assez mal toléré par l’organisme (essayez de boire de l’eau de javel, vous m’en direz des nouvelles), on a eu l’idée géniale de développer des agents qui court-circuitent au sens propre du terme l’activité métabolique et / ou germinative de nos chers petits microbes.

Donc, il s’agit simplement d’un changement de stratégie, on ne cherche plus à faire un genocide bacterien mais un moyen de les faire disparaître en douceur.

Ils doivent être capables d’inhiber ou de détruire les bactéries responsables d’une infection sans nuire à l’organisme (patient) qui les héberge.

Les antibiotiques sont des molécules qui agissent essentiellement sur les processus biochimiques vitaux des bactéries, soit en ce qui concerne leur cycle végétatif (en coupant par exemple leur apport en énergie), soit en interférant sur leur capacité à se reproduire.

Ils sont d’origine biologique, produits par des microorganismes (bactéries ou champignons) ou préparés par hémisynthèse à partir des molécules initiales (extractives) ; certains produits obtenus par synthèse chimique (sulfamides et dérivés, l’isoniazide, les quinolones et dérivés, etc.) témoignant d’une activité antibactérienne sont classés avec les antibiotiques.