La différence entre un opiacé et un opioïde

Opiacés VS Opioides
Aucun commentaire sur La différence entre un opiacé et un opioïde

 Temps de lecture 1min 35sec (395 mots)

Le pavot à opium (Papaver somniferum) de la famille des papavéracées est une plante annuelle, de hauteur maximale 1,30 m. Son fruit forme une capsule renflée, à maturité il libère de toutes petites graines en s’ouvrant.

On utilise ces graines lors de la confection de certains pains, de certains gâteaux ainsi que pour des mélanges destinés aux oiseaux ; en pressant ces graines à froid on extrait une huile alimentaire claire, appelée huile d’oeillette ; une seconde pression à chaud donne une huile utilisée en peinture (siccatif).

Jadis, le Papaver somniferum, était considéré comme une plante magique associée à la magie noire, et faisait partie des herbes des vierges prescrites par les matrones pour avorter discrètement et sauver les apparences.

Le pavot à opium n’existe pas à l’état sauvage, c’est un cultivar.

Son origine géographique est mal connue, mais il a subi des migrations d’ouest en est et les arabes ont été les principaux vecteurs de la plante et de ses usages.

Actuellement on le trouve dans le sud-est de l’Europe et au sud de l’Asie (Le croissant d’or : Afghanistan, Iran, Pakistan  et le triangle d’or : Laos, Birmanie, Thaïlande  à l’est).

La différence entre opiacés et opioïdes

Les opiacés :

On appelle opiacé une substance dérivée de l’opium ; elle est donc d’origine naturelle, même si elle a été obtenue par hémisynthèse à partir de produits extraits de l’opium.

On distingue :

– Parmi les molécules directement présentes dans l’opium : la morphine, la codéine, la thébaïne, la papavéraldine, la papavérine, la narcéine, la narcotine, la laudanosine…

– Parmi les molécules obtenues par hémisynthèse à partir des précedentes : l’héroïne, l’hydromorphone, l’oxymorphone, l’hydrocodone, l’oxycodone ….

Les opioïdes :

On appelle opioïde toute drogue, synthétique dérivé partiellement ou totalement de l’opium ayant des effets similaires

On peut définir un opioïde comme une substance qui ne répond pas à la définition d’un opiacé mais qui peut quand même se lier à un récepteur des opiacés.

Cette liaison peut entraîner soit une action tout à fait comparable à celle d’un opiacé on dit alors que l’opioïde est un agoniste entier, soit une action partiellement comparable à celle d’un opiacé, l’opioïde est alors qualifié d’agoniste partiel ou agoniste/antagoniste.

Cette liaison peut aussi aboutir à bloquer le récepteur et l’empêcher d’être disponible pour un opiacé, on qualifie alors l’opioïde d’antagoniste.

– Agonistes entiers : Méthadone, propoxyphène, péthidine….

Remarque : Certains auteurs font du terme opioïde un terme très général « substance pouvant se lier aux récepteurs des opiacés »….les opiacés formant alors un sous ensemble des opioïdes.