Enfin on sait pourquoi et comment on attrape un rhume

Aucun commentaire sur Enfin on sait pourquoi et comment on attrape un rhume

Le mot « rhume » est emprunté du latin rheuma signifiant « flux marin » qui s’est spécialisé en médecine, initialement pour tout type d’écoulement corporel. Le mot dérive du grec rhein, « couler », qu’on retrouve dans le suffixe -rrhée (exemple: diarrhée, aménorrhée, gonorrhée………)

La rhinopharyngite ou nasopharyngite, communément nommée rhume banal est une infection fréquente et généralement bénigne des voies aériennes supérieures (cavité nasale et pharynx) par un virus, principalement le rhinovirus.

Dirigé par le professeur d’immunologie Akiko Iwasaki, des chercheurs ont examiné les cellules des voies respiratoires humaines, à température normale du corps , connues pour produire des protéines vitales du système immunitaire appelées interférons, ces dernièrs réagissent au virus du rhume.

Ils ont maintenus ces cellules  infectées par le virus à une température de 33°C, et ont remarqué qu’elles produisaient moins d’interférons, mais arrivaient toujours à contrôler la réplication du virus.

A température normale du corps humain, les cellules infectées meurent plus rapidement et empêchent la réplication virale de se poursuivre. De plus, des températures plus élevées semblent améliorer l’activité d’une enzyme essentielle appelée RNase L, cette dernière attaque et détruit les virus.

image

Iwasaki a expliqué que la température des parois internes des narines chute quand nous respirons de l’aire frais, cette voie aérienne devient l’environnement idéal pour la réplication des virus. De plus, à ces températures, les cellules infectées ne meurent pas, elle deviennent un peu comme un hôte pour le virus et lui permettent de mieux se répliquer.

une astuce très simple pour prévenir le rhume pourrait être de garder votre nez chaud avec un foulard durant l’hiver.

En outre, Iwasaki et ses collègues croient que les résultats de ces études pourraient offrir aux scientifiques de nouvelles méthodes et stratégies pour développer des traitements efficaces contre le rhume.

Traduit par la CSPS