Une première mondiale : Du poulet enrichi en oméga-3

Poulet omega-3
Aucun commentaire sur Une première mondiale : Du poulet enrichi en oméga-3

Royaume-Uni: Waitrose declare le lancement de poulet naturellement enrichi en oméga-3.

Ce poulet est produit exclusivement par Moy Park (spécialiste de la nutrition animale  » Devenish Nutrition ») :  de la volaille nourrie avec un régime alimentaire contenant des algues qui sont naturellement riche en oméga-3 (des acides gras polyinsaturés).

Ces acides gras sont dits essentiels car l’organisme ne sait pas les synthétiser et par conséquent, ils doivent être apportés en quantités suffisantes par l’alimentation. De plus, ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme à plus d’un titre.
L’action la plus connue (et reconnue) des Oméga 3 : ils réduisent le risque de maladies cardiovasculaires.

Bien fait du Omega-3

Ils diminuent le taux de triglycérides dans le sang, ont un rôle bénéfique sur la fluidité du sang, abaissent la pression artérielle et préservent la présence du bon cholestérol.Ils ont aussi des effets avérés sur le cerveau, la dépression, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), ont des effets anti-inflammatoires……

Un total de 10 nouveaux produits, y compris les poulets entiers, filets de poitrine et de la viande de cuisse, mis en vente à l’échelle nationale au prix de 4.5 € le kilo.

La gamme de poulet aux oméga-3 est l’aboutissement d’un projet de longue durée et de partenariat de Waitrose avec Moy Park, en réaction aux préoccupations de la communauté médicale, qui insiste sur le fait que les consommateurs, ne reçoivent pas suffisamment d’oméga-3 dans leur alimentation .

Une préoccupation particulière, visant les enfants, qui souvent n’aiment pas les poissons gras et d’autres aliments naturellement riches en oméga-3.

Selon Waitrose, les premiers essais ont montré que manger du poulet enrichi pendant cinq semaines, permet d’atteindre les concentrations nécessaires pour le corps en oméga-3.

«Notre recherche montre que cette percée nutritionnelle a le potentiel d’avoir un impact significatif sur la santé, » a déclaré le directeur agricole Waitrose Heather Jenkins.

Le développement a été bien accueilli par des experts de la santé publique, déclarant que ce procédé pourrait «révolutionner» la nutrition.

« Ce qui est excitant c’est le fait d’améliorer le contenu nutritionnel des consommateurs  aves des aliments déjà present dans leur régime alimentaire.De plus le Royaume-uni dépense pas moins de 13 milliards d’euros par ans pour traiter les problèmes cardio-vasculaires « a déclaré le professeur Chris Elliott, pro vice-chancelier, faculté des sciences de médecine, de la santé et de la vie à l’Université Queen de Belfast.

Traduit par la CSPS