Habenula et dépression : une liaison qui intrigue les chercheurs

Aucun commentaire sur Habenula et dépression : une liaison qui intrigue les chercheurs

L’habenula est une minuscule partie du cerveau qui appartient à l’épithalamus. Ce dernier est une portion de substance grise appelée diencéphale.Habenula et thalamus

L’habenula (signifiant en latin « lambeau de chair ») est constituée de deux noyaux. Son rôle dans le contrôle du sommeil mais aussi dans les sensations de soif et de faim est établi. Des recherches scientifiques tendent aujourd’hui à montrer que l’habenula pourrait être un siège (ou lieu premier) de la dépression nerveuse.

 

Une étude utilisant l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle à haute résolution (IRMf) montre que pour les personnes souffrant de dépression, la région du cerveau qui nous aide à gérer les attentes de mauvaises expériences réagit d’une manière opposée à celle qui se produit chez les adultes en bonne santé.

Une autre etude faite par « University College of London » a révélé que l’activité dans l’habénula, présente des fonctions anormales chez les individus déprimés.

« Étonnamment, nous avons vu exactement le contraire de ce que nous avions prévu. Chez les personnes souffrant de dépression, l’activité de l’habenula diminue quand les sujets pensaient qu’ils allaient avoir un choc. Cela montre que chez les personnes déprimées l’habénula réagit d’une manière fondamentalement différente. Bien que nous ne savons toujours pas comment ni pourquoi cela se produit.  » a déclaré le principal auteur, le Dr Rebecca Lawson.

Les chercheurs ont scanné les cerveaux de 25 personnes souffrant de dépression et de 25 individus non déprimés en utilisant IRMf.

Des images représentant des chocs électriques ont provoqué une activité intense de l’habénula chez des volontaires sains, mais chez les personnes déprimées, cette activité diminue.

Dans les deux groupes,les personnes avec un habenula plus petit ,  se sont révélés avoir une perte d’intérêt et de plaisir.

« Le rôle de l’ habénula dans la dépression est manifestement beaucoup plus complexe qu’on ne le pensait.Nous ne pouvons que spéculer sur la façon dont cette désactivation est liée à des symptômes , mais il se pourrait que cette ancienne partie du cerveau joue effectivement un rôle protecteur contre la dépression » a déclaré le Dr Rebecca Lawson.

une explication possible : L’habénula peut nous aider à éviter d’avoir des souvenirs désagréables , et quand cela est perturbé vous obtenez le foyer négatif excessif qui est fréquent dans la dépression. 

Traduit par la CSPS