Une Femme Américaine infectée par une «superbactérie» résistante à tous les antibiotiques connus 

Résistance antibiotiques E-coli
Aucun commentaire sur Une Femme Américaine infectée par une «superbactérie» résistante à tous les antibiotiques connus 

Pour la première fois, les médecins ont diagnostiqué un Américain avec une superbactérie qui ne peut être traitée avec des médicaments connus.

les chercheurs du Département de la Défense ont diagnostiqué la superbactérie chez une femme de 49 ans présentant des symptômes d’une infection des voies urinaires qui avait visité une clinique en Pennsylvanie. Les médecins ont envoyé son échantillon de laboratoire au centre médical Walter Reed National Military, où les chercheurs ont appris que la bactérie (E. coli ) causant son infection était résistante à la colistine, un antibiotique utilisé quand tout les autres échouent.

La Colistine a été approuvée dans les années 1950, mais a été écartée dans les années 1970 en raison de sa toxicité. Mais elle est de retour ces dernières années car les bactéries sont devenues résistantes aux autres antibiotiques.

Les autorités sanitaires ont mis en garde depuis des années du danger croissant de la résistance aux antibiotiques. Des bactéries qui deviennent résistantes aux antibiotiques non seulement par la mauvaise utilisation de ces dernièrs mais aussi par leur utilisation exagérée dans la production alimentaire.

La prescription d’un antibiotique sur trois est inutile.
« Nous risquons de vivre dans un monde post-antibiotique, » a déclaré le directeur CDC Thomas Frieden.

Frieden a précisé que la femme en question n’a pas voyagé à l’extérieur des États-Unis, ce qui suggère que la souche résistante circule au USA. Des Superbactéries résistantes à tous les antibiotiques ont été diagnostiqués chez des personnes et des animaux en Chine l’année dernière.

Bien que le problème soit grave, le nombre de bactéries (E. coli) qui sont résistantes à tous les antibiotiques est encore relativement faible au Etats-Unis et en Europe, a déclaré Michael Osterholm, directeur du Centre pour la recherche sur les maladies infectieuses et de la politique à l’Université du Minnesota.

Les antibiotiques ont révolutionné la médecine dans le milieu du 20e siècle, ce qui rend les chirurgies plus sûres. Si les infections ne peuvent être traitées par les antibiotiques, les gens pourraient mourir de petites blessures ou suite à une chirurgie mineure. Déjà, environ 700.000 personnes par an meurent d’infections résistantes aux antibiotiques.

Au Etats-Unis, 2 millions de personnes développent des infections résistantes chaque année et 23.000 en meurent, selon les CDC.

Aujourd’hui, Les bactéries mutent encore plus vite, les laboratoires pharmaceutiques peinent à développer de nouveaux antibiotiques, de plus, la plupart des traitements par les antibiotiques ne durent pas plus d’une semaine, ils ne sont donc pas très rentables et n’incitent pas les labo à y investir.

La dernière nouvelle classe d’antibiotiques a été découverte en 1984.

« Les grands laboratoires pharmaceutiques ont délaissé leurs programmes anti-infectieux au cours de la dernière décennie», a déclaré Peter Hotez, directeur de l’Institut Sabin Vaccine, et rajoute : « Nous allons avoir besoin de nouveaux acteurs dans les programmes de la résistance aux antimicrobiens, y compris des petites et moyennes biotechs, des partenaires de développement des medicaments à but non lucratif et de développement des fabricants étatiques. »

Traduit par la CSPS