Plantes habituelles au Maroc (2) -contre indications, interactions avec les Medicaments

Aucun commentaire sur Plantes habituelles au Maroc (2) -contre indications, interactions avec les Medicaments

Puis-je prendre sans risque du calendula, de la camomille  ou de Bardane ? N’y a-t-il pas incompatibilité entre les médicaments prescrits par mon médecin et les bienfaits attendus du millepertuis ou de la valériane ?              Le romarin  , que l’on dit par ailleurs excellent, n’est-il pas à l’origine de mes irritations gastriques ? Enfin,la lavande, peut elle être utilisée pendant la grossesse ?

Le calendula, la bardane, le romarin et le pissenlit …….sont ici disséqués et mis sur la sellette. Non pour être jugés, mais pour prévenir inquiétudes légitimes et réels dangers.

Liste des plantes habituelles

 

Camomille csps

– La camomille matricaire (Matricaria recutita F.Astéraceae)
El babounj

CONTRE-INDICATIONS
La camomille est déconseillée aux personnes asthmatiques, allergiques aux pollens et aux femmes enceintes.

EFFETS INDÉSIRABLES
La consommation de camomille peut entraîner des rhinites allergiques, chez les personnes sensibles aux pollens d’ Armoise . Lorsqu’elle est utilisée en doses excessives, la camomille romaine peut entrainer des vertiges, des étourdissements, des nausées ou des vomissements. Dans tous les cas, il est recommandé de se conformer aux doses indiquées ou de demander conseil à un médecin ou à un pharmacien.

INTERACTIONS AVEC DES MÉDICAMENTS

La camomille romaine ne doit pas être associée aux médicaments anticoagulants, en raison de la présence de coumarine dans la plante.


 

Géranium Rosa csps

– Le géranium rosat(Pélargonium gravéolens F.Géraniaceae)
El 3atricha au Maroc

PRÉCAUTION D’EMPLOI

Le géranium rosat peut être utilisée par la femme enceinte (de plus de 5 mois) et allaitante, ainsi que par les enfants dès 6 mois.

CONTRE-INDICATIONS

Aucune.

EFFETS INDÉSIRABLES

Aucun.

INTERACTIONS AVEC DES MÉDICAMENTS

Aucune.


 

 

Calendula CSPS

–  Le calendula ou le souci des jardins (Calendula officinalis F.Astéraceae)
Ejjamra au Maroc

PRÉCAUTION D’EMPLOI

L’usage par voie interne (infusion, teinture mère) ne doit pas être prolongé plus de deux semaines sans l’avis d’un médecin ou d’un Pharmacien .

CONTRE-INDICATIONS

Usage interne interdit aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

EFFETS INDÉSIRABLES

Une application prolongée de certaines préparations contenant de l’alcool (teinture mère) peut engendrer des irritations. Par ailleurs, des réactions allergiques sont possibles chez les sujets sensibles aux plantes de la famille des astéracées.

INTERACTIONS AVEC DES PLANTES MÉDICINALES OU DES COMPLÉMENTS

Pas d’interaction connue.

INTERACTIONS AVEC DES MÉDICAMENTS

Pas d’interaction connue.


 

 

Lavande Csps

– La lavande vraie ou Lavande officinale(Lavandula angustifolia F.Lamiaceae)
Al khozama, dans tout le monde arabe

PRÉCAUTION D’EMPLOI

Même si l’huile essentielle de lavande peut être appliquée directement sur la peau, il est recommandé de la mélanger à une huile de base telle que l’huile d’amande douce, lorsque la personne a une peau sensible ou très réactive (irritation, démangeaison).

CONTRE-INDICATIONS

La lavande n’est pas recommandée aux personnes prenant des produits naturels ou médicamenteux à effet anticoagulant. Le lavandin ne convient pas aux femmes enceintes dans les trois premiers mois de leur grossesse.

EFFETS INDÉSIRABLES

On ne connaît pas d’effet indésirable connu relié à la lavande. Par ailleurs, certaines personnes réagiraient trop fortement à son effet narcotique, quoique léger.

INTERACTIONS AVEC DES PLANTES MÉDICINALES OU DES COMPLÉMENTS

La lavande est incompatible avec les sels de fer et l’iode.

INTERACTIONS AVEC DES MÉDICAMENTS

Ne pas consommer de lavande, en infusion ou autrement, en même temps que des médicaments anticoagulants (en raison de la coumarine qu’elle contient).


 

 

Romarin Csps

– Le romarin
Rosmarinus officinalis F.Lamiaceae
Azir, El yazir, ou hsalban au Maroc

PRÉCAUTION D’EMPLOI

Le romarin est inoffensif lorsqu’il est consommé avec des aliments ou comme médicament par voie orale, topique ou par inhalation à petites doses . En revanche, la consommation orale d’huile de romarin non diluée peut être dangereuse.

ATTENTION

Certains des constituants du romarin ont un effet convulsivant .

CONTRE-INDICATIONS

Jeunes enfants.
Femmes enceintes. Le romarin pourrait affecter l’utérus, provoquant une fausse couche. Il est donc conseillé d’utiliser le romarin à des quantités supérieures à celles utilisées dans l’alimentation.
Certaines personnes ont une hypersensibilité hépatique au romarin officinal .

EFFETS INDÉSIRABLES

La prise de grandes quantités d’huile essentielle de romarin peut provoquer une irritation de l’estomac ou des intestins, des réactions allergiques et cutanées, voire des dommages rénaux .

A dose normale, les seuls risques peuvent être des nausées. Des personnes travaillant avec du romarin ont pu développer un eczéma de contact. Un surdosage important peut provoquer vomissements, convulsions, spasmes, saignements de l’utérus, voire coma mortel.

INTERACTIONS AVEC DES ALIMENTS

Au cours d’un essai sur des humains, un extrait de romarin a légèrement réduit l’absorption du fer contenu dans des aliments de source végétale (fer non héminique) .

Le romarin pourrait augmenter le risque d’ecchymoses et d’hémorragies chez les personnes consommant des plantes ayant des propriétés anticoagulantes (exemples : extraits de ginkgo biloba ou Panax ginseng, ail, gingembre).

INTERACTION AVEC DES MEDICAMENTS

L’extrait aqueux de romarin pourraient  s’ajouter à ceux des diurétiques. Pour cette raison, il pourrait interférer avec un traitement au lithium.

Le romarin contient du salicylate, un composé chimique très similaire à l’aspirine. Il pourrait donc augmenter le risque d’ecchymoses et d’hémorragies chez les personnes prenant de l’aspirine ou d’autres anticoagulants.

Le romarin pourrait ralentir l’élimination de certains médicaments métabolisés par les enzymes du foie, ce qui entraînerait une augmentation du risque de leurs effets secondaires.


 

 

Bardane Csps

– La bardane
Arctium lappa F. Astéraceae
Hebbni bzez, au Maroc

PRÉCAUTION D’EMPLOI

Il n’y a pas de précautions particulières pour la bardane. Toutefois, les jeunes enfants, les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas consommer de préparation à base de bardane.

CONTRE-INDICATIONS

La bardane est fortement déconseillée aux personnes qui souffrent de calculs urinaires, puisqu’en décoction ou en infusion, elle peut obstruer les voies urinaires, augmenter la pression et donc provoquer des douleurs importantes.

EFFETS INDÉSIRABLES

Les seuls effets indésirables signalés sont de très rares cas de réactions allergiques, chez des personnes souffrant d’allergies aux plantes de la famille des Astéracées.

INTERACTION AVEC DES MEDICAMENTS

Des interactions avec les  anticoagulants ou les Antidiabétiques , dont les effets pourront être accentués.


 

 

Pissenlit csps

– Le pissenlit
Taraxacum officinalis F.Astéraceae
Aojdem au Maroc

CONTRE INDICATIONS
Les personnes qui souffrent de troubles du foie, d’occlusion ou de calculs des voies biliaires, d’obstruction intestinale ou d’ulcère du duodénum doivent s’abstenir de prendre du pissenlit.

En cas de crise de calculs urinaires (colique néphrétique), mieux vaut éviter de prendre du pissenlit et résister à la tentation de boire davantage. En effet, s’il y a obstruction des voies urinaires, la prise de liquides ou de diurétiques va provoquer une augmentation de la pression en amont du calcul et entraîner des douleurs importantes.

Les personnes qui souffrent d’insuffisance rénale ou de problèmes cardiaques doivent consulter leur médecin avant de prendre du pissenlit. Enfin, les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées (camomille, marguerite, etc.) peuvent être allergiques au pissenlit.

EFFETS INDÉSIRABLES ET SURDOSAGE
La prise de pissenlit peut entraîner des brûlures d’estomac (dues à la taraxacine), des nausées, une inflammation de voies biliaires ou un excès de potassium dans le sang (par exemple chez les personnes qui souffrent d’insuffisance rénale ou cardiaque, ou de diabète non contrôlé). Le latex (sève) de pissenlit frais peut être à l’origine d’allergies de la peau.

Chez les personnes diabétiques, les éventuelles propriétés hypoglycémiantes (diminuant la quantité de glucose dans le sang) du pissenlit pourraient déséquilibrer le traitement.

INTERACTIONS AVEC DES MEDICAMENTS
Du fait des substances qu’il contient, le pissenlit pourrait interagir avec diverses familles de médicaments : les diurétiques, les médicaments contre le diabète et le reflux gastro-œsophagien (brûlures d’estomac), les fluidifiants du sang (anticoagulants) et les médicaments contenant du lithium (contre les troubles bipolaires). La vigilance est donc de mise.

GROSSESSE ET ALLAITEMENT
Compte tenu du manque d’information sur les effets du pissenlit pendant la grossesse et l’allaitement, son usage à des fins thérapeutiques est contre-indiqué chez les femmes enceintes et celles qui allaitent.

LE PISSENLIT CHEZ L’ENFANT
L’usage du pissenlit est déconseillé chez les enfants de moins de douze ans.


 

La première partie de cet article se trouve ici : plantes habituelles(1) au Maroc 

La troisième partie pour très bientôt (à suivre………..

CSPS