Plantes habituelles au Maroc (1) -contre indications, interactions avec les Medicaments

Un commentaire sur Plantes habituelles au Maroc (1) -contre indications, interactions avec les Medicaments


Puis-je prendre sans risque de la sauge, de la pariétaire ou de la moutarde noire ? N’y a-t-il pas incompatibilité entre les médicaments prescrits par mon médecin et les bienfaits attendus du millepertuis ou de la valériane ? Le gingembre , que l’on dit par ailleurs excellent, n’est-il pas à l’origine de mes irritations gastriques ? Enfin, la khella (Bechnikha) , peut elle être utilisée pendant la grossesse ?

Le nigelle, la sauge officinale, l’ortie et le safran…….sont ici disséqués et mis sur la sellette. Non pour être jugés, mais pour prévenir inquiétudes légitimes et réels dangers.

 

Liste des plantes habituelles

 

Orties

Ortie piquante (Urtica dioïca F.Urticaceae)
En Dialecte Marocain (Darija)……. « El hurriga »
En Amazigh local de la région du souss au sud du Maroc……. « Timzrit » ou  Tisso9as

CONTRE-INDICATIONS

L’ortie est contre-indiquée aux femmes enceintes, à celles qui allaitent et aux enfants de moins de 12 ans. Elle est également déconseillée aux asthmatiques et aux personnes souffrant de troubles cardiaques ou rénaux.

INTERACTIONS AVEC DES PLANTES MÉDICINALES OU DES COMPLÉMENTS

Il est déconseillé d’associer la prise d’ortie à une supplémentation en fer.


 

Safran

Le safran (Crocus sativus F.Iridaceae)
Originaire du moyen orient, il est surtout cultivé à la région de Taliouine à la province de Taroudant au sud du Maroc
Au Maroc il est connu en tous les dialectes sous le nom « za3afran el horr »

Les Effets Secondaires Safran & De Sécurité :

Certains effets secondaires possibles incluent la bouche sèche, anxiété, étourdissements, somnolence, nausées, changement dans l’appétit et maux de tête. Des réactions allergiques peuvent survenir chez certaines personnes.
Il est dangereux de prendre de grandes quantités de safran. Des doses élevées peuvent causer un empoisonnement, y compris l’apparence jaune de la peau, les yeux et les muqueuses ; vomissements ; étourdissements ; diarrhée sanguinolente ; saignements de nez, des lèvres et des paupières ; engourdissement ; et d’autres effets secondaires graves. Des doses de 12-20 grammes peuvent causer la mort.

Interactions Et Mises En Garde :

Grossesse et allaitement : ne prenez pas safran en quantités supérieures à celles normalement présents dans les aliments. De grandes quantités de safran peuvent provoquer une fausse couche.

Trouble bipolaire : safran semble être en mesure d’affecter l’humeur. On craint qu’il pourrait déclencher l’excitabilité et comportement impulsif (manie) chez les personnes atteintes de trouble bipolaire.


 

La khella digoxine

La khella(Amni vesnaga F.Apiaceae)
Au Maroc « Bechnikha »

Contre indication :

Peu provoquer momentanément nausées, migraines, insomnies
Déconseillée dans les trois premiers mois de grossesse.

Interaction:

pourrait réduire l’effet de la digoxine.


 

Gingembre contre indications

Gingembre
Zingiber officinalis F.Zingibéraceae
Au Maroc  Skenjbir

Effets secondaires :

– Les brûlures d’estomac ou les maux d’estomac.
– Allergie au gingembre : vous éprouvez une éruption cutanée ou de l’inconfort dans votre bouche ou à l’estomac après avoir consommé le gingembre.
– Le gingembre peut aider à diminuer la pression artérielle, de sorte que vous pourriez éprouver des vertiges comme un effet secondaire.
– Diarrhée
– Le gingembre contient les salicylates qui agit comme un anticoagulant. Cela peut causer des hémorragies chez les personnes qui ont déjà un traitement anticoagulant.
– Certaines femmes ont signalé des saignements menstruels supplémentaires tout en prenant le gingembre
– Grossesse : L’utilisation du gingembre pendant la grossesse est controversée à cause de certaines inquiétudes liées aux hormones sexuelles fœtales. Il y a aussi un rapport de fausse couche au cours de la 12ème semaine de grossesse chez les femmes ayant consommé le gingembre pour les nausées matinales. Avant d’utiliser le gingembre pendant la grossesse, parlez-en avec votre gynécologue.
– Diabète : Le gingembre pourrait abaisser votre taux de sucre dans le sang. En conséquence, vos médicaments pour le diabète pourraient avoir besoin d’être réajustés par votre médecin.
– Troubles cardiaques : Des doses élevées de gingembre pourraient aggraver certains problèmes cardiaques.

Interactions du gingembre avec les médicaments :

– Anticoagulant / médicaments anti-plaquettaires

Le gingembre pourrait ralentir la coagulation du sang. La consommation du gingembre avec ces médicaments peut augmenter les risques d’ecchymoses et des saignements notamment l’aspirine, le clopidogrel (Plavix), le diclofénac (Voltaren, Cataflam, autres), l’ibuprofène , naproxène, la daltéparine , l’énoxaparine (Lovenox), héparine, la warfarine …

– Médicaments pour le diabète

Le gingembre pourrait provoquer une irrégularité de votre taux de glycémie avec certains médicaments utilisés pour le diabète comme glimépiride , le glyburide , l’insuline, la pioglitazone , la rosiglitazone , chlorpropamide , glipizide , le tolbutamide , et d’autres.

– Les médicaments pour l’hypertension artérielle (des bloqueurs de canaux calciques) :

Le gingembre pourrait réduire la pression artérielle d’une manière qui est similaire à certains médicaments pour la pression artérielle et les maladies cardiaques ce qui pourrait provoquer une tension artérielle trop faible ou un rythme cardiaque irrégulier. La consommation du gingembre avec certains médicaments pour l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques est contre-indiquée : la nifédipine (Adalat), le vérapamil , le diltiazem  , l’isradipine , félodipine , l’amlodipine , et d’autres.

Dans tous les cas, il est conseillé de  ne pas dépasser les 4 grammes par jour.


 

Nivelle effets secondaires

La nigelle (Nigella sativa F.Rénonculaceae)
Sanouj, Chanouj, El habba sawda

Précautions d’emploi de la nigelle :

Consommée en trop grande quantité, la nigelle peut se révéler légèrement toxique.

CONTRE-INDICATIONS

Aucune.

EFFETS INDÉSIRABLES

Aucun.

INTERACTIONS AVEC DES MÉDICAMENTS

Aucun.


 

Thym effets secondaires

Thym sauvage (Thymus vulgaris F.Lamiaceae)
Darija :Za3tar
Azokni dans le souss

Précautions d’emploi et contre-indications:

Les seules contre-indications du thym concernent les personnes allergiques aux plantes de la même famille comme la menthe, la lavande et le romarin par exemple. L’utilisation du thym, autre que culinaire, n’est pas conseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent.

Effets secondaires indésirables :

Le thym provoque peu d’effets indésirables. Un surdosage peut entraîner des réactions allergiques, voire des troubles de la digestion comme des brûlures d’estomac ou des diarrhées.

Les personnes sous traitement anticoagulant devront veiller à avoir une consommation relativement faible de thym, afin de limiter les apports de la vitamine K présente dans cette plante .


Sauge interactions médicamenteuses

Sauge officinale (Salvia officinalis F.Lamiaceae)
Salmiya au Maroc

Précautions d’emploi et contre-indications :

La prise de produits contenant des extraits de sauge est par ailleurs déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement.

Les préparations contenant de la sauge peuvent interagir avec certaines classes de médicaments comme :

-Les benzodiazépines et les neuroleptiques .
-Antidiabétiques :
Altération du contrôle glycémique, déclenchement d’une hypoglycémie.
-Interaction sauge et fer :
La sauge présente une incomptabilité absolue avec les sels de fer qui sont antagonistes.

Si vous êtes sous traitement médicamenteux, prenez soin de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique.

Effets secondaires indésirables :

Parmi les effets indésirables connus liés à la prise de sauge officinale (rares) : nausées et vomissements, vertige (en cas de surdosage).


 

Comme vous avez dû le remarqué (1) ce n’est qu’une première partie d’un ensemble d’articles dans les quels on va analyser ensemble  une centaine de plantes habituelles au Maroc . (A suivre…….

 

CSPS

One Response to “Plantes habituelles au Maroc (1) -contre indications, interactions avec les Medicaments

  1. Pingback: Csps