Les écrans solaires sont responsables d’une baisse de fertilité masculine

Écran total et fertilité
Aucun commentaire sur Les écrans solaires sont responsables d’une baisse de fertilité masculine

Les taux de fécondité ont baissé dans le monde entier au cours des 50 dernières années .Des produits de tous les jours y compris votre écran solaire sont considérés comme responsables de ce fléau.
Des chercheurs de l’Université de Copenhague ont constaté que les filtres couramment utilisés dans les écrans solaires pour absorber la lumière ultraviolette pourraient affecter la fertilité masculine en empechant le sperme de fonctionner correctement.

«Globalement, nous constatons que la qualité du sperme est généralement très pauvre», dit Niels Skakkebaek, endocrinologue à Rigshospitalet l’unité de l’hôpital de l’université qui a dirigé l’étude, présentée à la réunion annuelle de l’Endocrine Society à Boston .

Ces filtres font parti d’une gamme de produits chimiques appelés perturbateurs endocriniens, qui sont associés à des effets sur la santé tels que l’infertilité.

Les chercheurs ont testé 29 sur 31 des filtres UV approuvés aux États-Unis et en Europe ,près  de la moitié des filtres testés empêchent les spermatozoïdes de fonctionner correctement.

« Ces résultats sont préoccupants et pourraient montrer en partie pourquoi l’infertilité inexpliquée est si répandue », a déclaré Skakkebaek .

« Lorsque vous mettez un écran solaire sur la peau, certains filtres UV peuvent pénétrer la peau et entrer dans la circulation sanguine»

Dans des études antérieures, les filtres UV ont également été trouvés dans plus de 95% des échantillons d’urine testés dans le cadre d’essais aux États-Unis, en Espagne, en France et au Danemark .

Ces filtres affectent le sperme humain en mimant les effets de la progestérone, une hormone féminine. Ce mimétisme modifie alors la signalisation à l’intérieur des Spermatozoïdes.

La progestérone joue un rôle essentiel dans la capacité d’un spermatozoïde à mûrir et à féconder un ovule en contrôlant son attraction vers ce dernier , ainsi que sa capacité de se déplacer et briser les barrières pour atteindre l’ovule.

Quand la progestérone se lie à une cellule de sperme, ce qui conduit à des signaux envoyés en son sein , provoquées par des variations dans la concentration des ions calcium. En imitant cet effet, des produits chimiques comme les filtres UV perturbent ce processus et changent le fonctionnement interne du sperme .

De nombreux autres facteurs environnementaux et le mode de vie ont également une incidence sur la baisse de la qualité du sperme dans le monde entier. Ceux-ci comprennent le tabagisme – en particulier l’exposition dans l’utérus – la marijuana, l’alcool excessif et l’obésité, en plus de certains produits chimiques dans les produits de consommation courante, selon Skakkebaek.

Traduit par la CSPS