Syndrome du côlon irritable : L’aluminium en serait responsable.

Aucun commentaire sur Syndrome du côlon irritable : L’aluminium en serait responsable.

  • Les symptômes 

Les douleurs abdominales ou intestinales ainsi que les troubles du transit sont les manifestations les plus caractéristiques du syndrome du côlon irritable. C’est essentiellement la vitesse de transit intestinale qui se trouve affectée par la maladie. La paroi de l’intestin ne subit pas de changement ou d’anomalie.
L’une des fonctions normales du côlon étant la réabsorption partielle de l’eau contenue dans les selles, un transit trop rapide réduit anormalement la réabsorption et provoque l’apparition de diarrhées. A l’inverse, un transit trop lent entraîne une réabsorption excessive et provoque une constipation.
Chez certains patients, le syndrome de l’intestin irritable se manifestera donc par des épisodes de diarrhée, chez d’autres par des épisodes de constipation. Les douleurs abdominales sont soulagées temporairement à l’évacuation des selles. Les patients sont touchés par des flatulences et ballonnements.

  • Épidémiologie

La prévalence du syndrome du côlon irritable est plus forte parmi les pays en voie de développement ( de 30 à 40% de la population) que parmi les pays développés ( de 6 à 20% selon les pays).

Parmi les pays développés les femmes sont 2 à 3 fois plus touchées que les hommes.

  • Maladies inflammatoires chroniques

38% de l’aluminium ingéré s’accumule au niveau de la muqueuse intestinale, ce qui, selon les chercheurs,semble délétère pour l’homéostasie de l’intestin. L’aluminium ingéré affecte ainsi la régulation de la perméabilité, de la microflore et de la fonction immunitaire de l’intestin, et de nombreux arguments concordent pour considérer l’aluminium comme un facteur de risque environnemental pour les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin .

Où se trouve l’aluminium?

Selon un rapport de l’EFSA, le régime alimentaire constitue la principale source d’exposition à l’aluminium:
par sa présence naturelle: c’est le métal le plus abondant de l’écorce terrestre,mais aussi par l’utilisation d’additifs alimentaires contenant cet élément.
L’absorption alimentaire s’effectue principalement par les produits dérivés (pain, gâteaux, biscuits et pâtisseries), les légumes (champignons, épinards, radis et laitue), les boissons (thé et cacao), l’eau potable ne constituant qu’une source mineure.

Aliments ustensiles aluminium

Les voies d’exposition comprennent encore les ustensiles de cuisine en aluminium ,notre fameuse cocotte-minutes à tout faire ,le couscoussier ,les feuilles de papier en aluminium , certains médicaments et les poussières atmosphériques.

 

Source : Food in action, Nicolas Guggenbühl, diététicien-nutritionniste