Le paracétamol serait responsable de déficience intellectuelle .

Paracétamol
Aucun commentaire sur Le paracétamol serait responsable de déficience intellectuelle .

Le paracétamol est le médicament le plus vendu au monde ,Il a l’avantage d’avoir peu de contre-indications, de pouvoir être prescrit à tout âge et de n’avoir que très rarement des effets indésirables sérieux lorsqu’il est utilisé à la posologie recommandée.

Le paracétamol , couramment vendu en pharmacie  , est supposé être un antipyrétique et un antalgique avec peu ou pas d’effets secondaires, mais une étude récente suggère qu’il pourrait empêcher ses consommateurs de détecter des erreurs.

Des chercheurs de l’Université de Toronto ont trouvé que les personnes qui ont pris une dose normalement recommande de paracétamol  sont moins réactifs à des situations incertaines .

Déficience intellectuelle

Bien que des recherches récentes ont commencé à montrer comment le paracétamol inhibe la douleur, certaines études comportementales ont montré de légères déficiences cognitives lors de la prise de ce médicament.
Pour l’étude, publiée dans la revue Social Cognitive et Affective Neuroscience, les chercheurs ont recruté 62 personnes pour une étude randomisée en double aveugle avec la moitié des participants recevant 1000 mg de paracétamol , dose maximale normale/prise, et le reste ayant reçu un placebo.

Les participants ont ensuite été raccordés à un électroencéphalogramme et il avaient le choix entre deux cibles de détection appelé ( Go ou No Go ) : ils devaient appuyer sur un bouton quand un « F » apparait sur l’écran, mais ne pas appuyer sur  le bouton si un «E» apparaît sur l’écran.
En plus d’appuyer sur le bouton plus souvent quand un «E» apparait sur l’écran le groupe compte tenu de l’effet du paracétamol  a également manqué plus de  « F » que le groupe placebo – ce qui suggère que le médicament a un effet sur l’esprit au-delà de la douleur .

« Il semble que le paracétamol  rend plus difficile la reconnaissance d’erreurs, ce qui peut avoir des implications négatives sur le contrôle cognitif .

Traduit par la CSPS