PLAIES et NUTRITION: 3 aliments Retardent la Cicatrisation

Aucun commentaire sur PLAIES et NUTRITION: 3 aliments Retardent la Cicatrisation

L’alimentation joue un rôle clé dans la santé, elle peut également en jouer dans la cicatrisation des plaies. Certains aliments ou leurs composés vont favoriser de manière active la cicatrisation des plaies, renforcer la réponse immunitaire et contribuer à combattre l’infection, comme les tomates avec leur forte teneur en vitamine C par exemple. D’autres aliments peuvent, en revanche, nuire à la cicatrisation. Cet article traduit du site Advanced Tissue révèle 3 produits alimentaires, de préférence à éviter, lorsque l’on est porteur d’une plaie.

Plaie épices

· Certaines épices sont ainsi déconseillées comme le gingembre et la curcumine ou « safran des Indes ». En cause leur richesse en salicylates -un anticoagulant présent également dans l’aspirine qui empêchent la formation de caillots sanguins (1). Or l’hémostase est une phase vitale du processus de cicatrisation. En cas de plaie, les cellules sanguines se regroupent et forment un caillot qui va protéger la plaie et prévenir les saignements. En conséquence, il est conseillé, en cas de plaie, de consommer des épices avec modération.

 

Plaie lait

· Le lait écrémé peut affecter la production d’insuline et la réponse infliammatoire naturelle, première étape du processus de cicatrisation des plaies. Une consommation trop importante de lait écrémé peut induire la poursuite de cette phase d’inflammation, qui devient alors chronique avec toute une série d’effets néfastes sur la cicatrisation, dont un risque accru d’infection bactérienne.

 

 

Plaie sucre

· Le Sucre enfin, qui affecte les niveaux de collagène présent dans la peau. Composante essentielle de la cicatrisation des plaies, le collagène confère à la peau sa résistance et permet également de réduire le risque de certaines infections.

 

 

 

 

Sources:Advanced Tissue 3 Foods That Complicate the Wound Healing Process