A quel moment faut-il prendre ses médicaments ?

Aucun commentaire sur A quel moment faut-il prendre ses médicaments ?

Aide à la prise de médicaments

L’activité d’une thérapeutique et la tolérance aux médicaments peuvent varier en fonction du moment de l’administration et en fonction de la prise alimentaire.
Beaucoup de médicaments peuvent se prendre indifféremment au cours ou en dehors des repas, toutefois, voici la liste des exceptions:

A prendre en dehors des repas

Pour respecter le délai d’action : prokinétiques (15 à 30mn avant les repas)

Pour agir localement : Amphotéricine B, Nifuroxazide

Pour  éviter un effet iatrogène : pastilles et collutoires à base d’anesthésiques locaux (à éviter avant les repas; risque de fausse route)

Pour améliorer l’absorption

-Biphosphonates (30mn à 2h avant ou après un repas car ne sont pas absorbés s’il sont mélangés à l’alimentation)
-Antibiotiques : fosfomycine, céfalexine, oxacilline et dérivés, macrolides
-Antituberculeux : isoniazide, rifampicine
-Lévothyroxine : Levothyrox
-Gluconate de zinc

Pour être en phase avec le mode d’action du médicament

-Antiacides (2heures après les repas)
-Médicaments du RGO (Acide alginique : après les repas, ils forment un gel visqueux au-dessus du bol alimentaire).

A prendre au cours des repas

Pour améliorer la tolérance

-AINS
-Antibiotiques : Amoxicilline + Ac clavulanique,(clarithromycine, céfuroxime,  : 30 mn après le repas), bacampicilline, triméthoprime+ sulfaméthoxazole, cyclines, péfloxacine, acide fisidique, pristinamycine…
-Antipaludéens
-Hypolipémiants: Fibrates, pravastatine
-Antiépileptiques : Valproate de sodium, valpromide, carbamazépine, carbidopa/lévodopa
-Chlorure de potassium, bétahistine, colchicine, diosmine, metformine, sulfamide hypoglycémiants…

Pour améliorer l’absorption

-Griséofulvine,
-Carbamazépine,
-Spironolactone.
-magnésium

Pour être en phase avec le mode d’action du médicament

-Inhibiteurs de l’alphaglucosidase. A prendre dès les premières bouchées: Ces médicaments retardent l’absorption des sucres apportés dans l’alimentation. Ils écrêtent le pic glycémique consécutif à un repas (acarbose: Glucor)

A quelle heure faut-il prendre ses médicaments  ?

Selon les modes d’action, les effets indésirables, la chronothérapie, certains médicaments ont un moment optimal de prise

A prendre le soir

-Vers 20 heures: théophylline (efficacité augmentée à cette heure)
-Clonidine, Bronchodilatateurs:  meilleure efficacité si prise le soir.
-Hormone de croissance :afin de reproduire le profil physiologique de l’hormone naturelle et d’obtenir une concentration maximale durant la nuit
-1 heure après le repas du soir: Antiulcéreux gastriques.
-AINS: meilleure tolérance le soir mais efficacité supérieure le matin
-Au coucher: Hypnotiques (délai d’action très rapide de certaines molécules)

A éviter le soir

-Diurétiques : prise de préférence au matin ou à midi (sinon risque de levers nocturnes pour uriner)
-Vasoconstricteurs oraux  à éviter car action stimulante
-Mucolytiques à éviter le soir car l’activité mucociliaire est diminuée la nuit

A 8heures du matin

-Corticoïdes en raison du pic physiologique de Cortisol à cette heure. A prendre après le petit déjeuner afin de protéger la muqueuse gastrique

A tenir en compte – le temps que passent les aliments dans l’estomac

Absorption aliments

 

On constate que plus l’aliment est chargé en eau (naturellement contenue, pas issue d’un ajout lors de la préparation), moins il passe de temps dans l’estomac.

On voit également dans ce tableau que plus on descend, plus les aliments sont cuits : normal, la cuisson dessèche l’aliment, le prive de son humidité naturelle. Sans parler du génocide qu’elle fait sur les enzymes !

Il faut savoir aussi que l’ordre dans lequel on mange les aliments a un impact sur le temps qu’ils passent dans l’estomac. En effet, manger la salade après avoir ingéré un plat de pâtes-bolognaise par exemple, repoussera la digestion de la salade après celle des pâtes.

Les protéines, les lipides, et les amidons par exemple, resteront bien plus longtemps dans l’estomac pour y être digérés. Par conséquent, si nous consommons nos fruits en dessert, ils seront sur le haut du bol alimentaire et devront attendre trop longtemps leur tour pour être digérés. Comme ils sont composés de sucre, ce sucre va se mettre à fermenter et à produire de l’alcool. Ce processus d’alcoolisation entraîne l’acidification de l’organisme, alors que les fruits en soi (même acides) sont alcalinisants – c’est dommage de gâcher cette vertu en les consommant au mauvais moment.

De même, plus on fera de mélanges, donc de recettes, de cuisine, de préparation, plus le transit des aliments dans l’estomac sera long, et plus longue sera la cohabitation de ces dernièrs avec les Medicaments .