La fraction oubliée du cholestérol : puissant facteur de maladies cardiovasculaires .

Aucun commentaire sur La fraction oubliée du cholestérol : puissant facteur de maladies cardiovasculaires .

Selon les données actuelles, il n’y a guère de doute que le cholestérol est une cause majeure des maladies cardiovasculaires . Pendant des décennies, Medecins et Pharmaciens font porter le nom de «mauvais cholestérol» aux (lipoprotéines de basse densité ou LDL ) et de «bon cholestérol» (lipoprotéines de haute densité ou HDL ). Cependant, la plupart ont oublié les fractions de cholestérol restantes. Ce cholestérol « oublié », comprend tout le cholestérol dans le sang qui ne sont ni des LDL ni des HDL .

Le mythe «bon cholestérol»

Aujourd’hui encore, certains médecins insistent sur la nécessité d’augmenter la concentration du HDL. Cependant, au cours des 15 dernières années, des preuves provenant d’essais cliniques ont échoué à montrer un tel avantage malgré une élévation significative du HDL avec l’aide de certains médicaments, et des études génétiques ont établi qu’un faible taux de HDL n’est pas un facteur causal des maladies cardiovasculaires  .

Au contraire, le faible taux de HDL est juste un indicateur d’un niveaux élevés de la concentration des triglycérides.

Les triglycérides sont un type de graisse non-cholestérol (lipides) que l’on trouve dans le sang. Après un repas, les calories excédentaires non utilisés dans le sang sont convertis en triglycérides. La relation entre HDL et triglycérides est une relation en dents de scie, avec des niveaux élevés de triglycérides associés à un faible taux de HDL et vice-versa.

Les Triglycérides dans le sang n’existent pas de manière indépendante, mais comme un complexe porteur de graisse-protéine appelée lipoprotéines riches en triglycérides (TRL).
Le TRL ne contient pas que des triglycérides mais aussi du cholestérol, des phospholipides et des protéines. La teneur en cholestérol dans le  TRL représente la fraction «oublié» du cholestérol .

Cholestérol restant

Taux élevé de triglycérides

L’obésité et le diabète sucré sont les deux principales causes de l’élévation des taux des triglycérides ,bien que la consommation d’alcool ,la pilule contraceptive et des variations génétiques peuvent  aussi  y contribuer.
En plus de l’augmentation du risque de maladies cardiovasculaires, des niveaux très élevés de triglycérides augmentent également  le risque d’inflammation du pancréas (pancréatite aiguë).
Tout comme le HDL n’est pas une cause de maladie cardiaque, les triglycérides seuls ne le sont pas non plus du moment que la plupart des cellules dans le corps peuvent les métaboliser .
Par conséquent, ils ne s’accumulent pas dans les parois des artères  à la différence  du cholestérol. Cependant, son utilité est qu’il est un marqueur de substitution de la quantité de résidu de cholestérol présent dans le TRL.
Les données actuelles montrent que le taux de cholestérol restant est un puissant facteur de risque de maladies cardiovasculaires  .

Points pratiques
La prochaine fois que vous vérifiez votre taux de cholestérol sanguin, prêter attention aux niveaux de LDL et de triglycérides. Au lieu d’essayer d’augmenter votre HDL,vous devriez vous concentrer sur la diminution des taux de vos triglycérides .

Une combinaison de restriction et de traitement alimentaire avec oméga-3, des acides gras ou des médicaments fibrate réduira le taux de triglycérides à la normale chez  la plupart des patients.
Traduit par la CSPS