Pourquoi fête-t-on les anniversaires ?

Pourquoi anniversaire
Aucun commentaire sur Pourquoi fête-t-on les anniversaires ?

Fêter son anniversaire est très en vogue aujourd’’hui. Depuis quand et pourquoi cette pratique s’’est-elle banalisée ?
C’est au cours du XXe siècle que la mode s’est largement répandue en Europe. Elle a d’abord essentiellement concerné les enfants, puis gagné les adultes à partir des années 1970. Elle s’explique par la combinaison de plusieurs facteurs : l’allongement de la durée de vie, le déclin des rites de passages, la valorisation de l’individu, la société de consommation… Mais aujourd’hui, elle consiste surtout à fêter son âge dans la culture du « vieillir jeune ».

Certains aiment le fêter, d’’autres non : pourquoi ?
On est toujours plus enclin à fêter son anniversaire lorsque tout va bien et que l’on est en bonne santé ! Mais il arrive que cette date soit celle d’un événement traumatique : le décès d’un proche, par exemple. D’où le peu d’enthousiasme à faire la fête. C’est aussi le cas de ceux qui dénient leur vieillissement, notamment quand leur âge subjectif est resté attaché à leur jeunesse ou, à l’inverse, lorsqu’on se sent beaucoup plus âgé que l’on est.

Pourquoi peut-on être déprimé à l’’approche de son anniversaire ?
Il y a des caps propices à la déprime. Ceux des dizaines, par exemple. Chez la femme, cela débute à la trentaine, notamment si elle souhaite fonder une famille et qu’elle est encore célibataire. Chez l’homme, ce blues est plus tardif, quand s’amorce pour lui un changement de statut social à l’approche de la retraite.

Est-ce que fêter son anniversaire aide à mieux vieillir ?
Oui, à certaines conditions. Parce qu’il s’agit d’un rite qui constitue une communion humaine – avec le gâteau et le cadeau -, un exorcisme – celui du passage des ans -, et une consécration, un hommage à la personne fêtée. Cela permet aussi de reconsidérer l’histoire de sa vie. De plus, l’anniversaire comporte une part de mystère : celui que l’avenir réserve. Attention cependant, pour une personne très âgée, cela peut être une source d’angoisse en lui rappelant la perspective de sa mort à venir.

Les femmes vieillissent-elles mieux que les hommes ?
Certains affirment que les femmes, du fait de leur espérance de vie et de leur tendance à se préserver de l’âge, seraient mieux préparées à vieillir. Il est vrai que le temps rythme leur corps depuis la naissance : puberté, grossesse, allaitement, ménopause… Mais l’image d’éternelle jeunesse que leur renvoient les magazines féminins ne leur facilite pas les choses !

Pourquoi oublient-elles rarement les dates anniversaires ?
Parce qu’elles donnent la vie, tout simplement, et qu’elles sont moins narcissiques que les hommes ! Cela rend leur vigilance aux dates plus grande. Ainsi, elles se réjouissent de fêter l’anniversaire de leurs enfants, de leurs parents ou de leur conjoint alors qu’elles sont moins enclines à célébrer le leur.

Il est recommandé de faire une surprise à l’’occasion de cette fête. Quel en est le bénéfice ?
La surprise permet de compenser l’attendu par de l’inattendu. Bien sûr, elle ne va pas sans risque ! Elle est la métaphore de l’inconnu vers lequel l’année s’ouvre et prépare aux autres événements que la vie réserve.

Que symbolisent les bougies et le gâteau d’’anniversaire ?
Les bougies symbolisent le temps qui passe puisque leur nombre représente les années passées. Mais vous remarquerez qu’aujourd’hui, elles sont parfois numériques, c’est-à-dire uniques avec un chiffre d’âge ; inextinguibles pour celles qui se rallument une fois soufflées ou encore étincelantes pour décorer le gâteau…

Comme si, finalement, on voulait masquer le décompte des ans. Le gâteau, quant à lui, évoquerait la pleine lune et tiendrait sa forme ronde du culte grec d’Artémis, déesse de l’astre de la nuit. Le partager avec les autres permet d’adoucir la rudesse du cours des ans et rappelle à tout un chacun que c’est ensemble que nous avançons en âge.