TOUX et RHUME de l’ENFANT: Pourquoi il ne faut pas lui donner de codéine

Aucun commentaire sur TOUX et RHUME de l’ENFANT: Pourquoi il ne faut pas lui donner de codéine

La codéine se transforme en morphine dans le corps : Des niveaux trop élevés de morphine peuvent conduire à des effets secondaires graves, tels que des difficultés respiratoires. Des effets secondaires induits par la morphine, qui, selon le Comité, peuvent survenir chez les patients de tous âges, et en particulier chez les enfants de moins de 12 ans, chez qui cette métabolisation est variable et imprévisible ou chez les jeunes ayant déjà des troubles respiratoires.

La codéine, peu efficace pour traiter la toux de l’enfantToux enfant codeine

En passant dans le sang, l10% de a codéine se transforme en morphine et agit au niveau cérébral pour inhiber le réflexe de toux. Chez les enfants, cette conversion n’est souvent pas la même que chez les adultes et peut être « imprévisible » ce qui les expose à d’avantage d’effets secondaires.

Les médicaments à base de codéine, le plus souvent vendus sans ordonnance, ont provoqué 14 intoxications chez les moins de 6 ans, dont quatre fatales. Ces nouvelles recommandations concernent aussi bien les antitussifs que les antidouleurs codéinés.

Attention aux métaboliseurs rapides CYP2D6
La réévaluation du rapport bénéfice/risque de ces médicaments a tenu compte de la voie de métabolisation de la codéine en morphine par une enzyme, appelée CYP2D6.
Chez certains sujets, dits « métaboliseurs rapides CYP2D6 », cette transformation de la codéine en morphine est plus rapide. Il en résulte des taux sanguins de morphine plus élevés augmentant le risque potentiel de toxicité et de dépression respiratoire.

 

– Bien évidemment, la contre-indication vaut pour tous les patients déjà connus pour convertir la codéine en morphine à un rythme plus rapide que la normale ou encore chez les mères qui allaitent.

En raison de ce risque d’effets secondaires graves on recommande:

· La contre-indication de la codéine chez les enfants moins de 12 ans,

· chez les adolescents de 12 à 18 ans ayant des problèmes respiratoires,

· la mise en œuvre de contenants protège-enfants pour tous les médicaments liquides contenant de la codéine afin d’éviter l’ingestion accidentelle.