La sinusite

Sinusite fiche conseil
Aucun commentaire sur La sinusite

La sinusite est une atteinte inflammatoire infectieuse (ou non) de la muqueuse d’un ou plusieurs sinus, cavités osseuses de la face . L’infection peut être virale ou bactérienne . La sinusite peut être aiguë ou chronique.

Lorsqu’un virus ou une bactérie se propage dans les sinus, cela entraîne une inflammation des muqueuses, ce qui peut obstruer les sinus . Le mucus normalement drainé des sinus vers les fosses nasales, ne l’est plus ; il s’accumule alors dans les sinus, ce qui génère la douleur et les complications.

Sinusite sain/malade

PLUSIEURS FORMES DE SINUSITES

LA SINUSITE MAXILLAIRE AIGUE, LA PLUS FREQUENTE

En fonction de sa localisation, on distingue quatre formes de sinusites : frontale, sphénoïdale, ethmoïdale ou maxillaire . Elles peuvent faire suite à un rhume, avoir pour origine une infection dentaire, une plongée sous -marine, une allergie, la présence de polypes nasaux . La sinusite maxillaire (sous les orbites, des deux côtés du nez) est la plus fréquente .

On parle de sinusite aiguë lorsqu’elle ne dure pas plus de 4 semaines et ne réapparaît pas plus de 3 fois par an .

La sinusite devient chronique lorsqu’elle persiste au – delà de 12 semaines ; 50 à 80 % des personnes atteintes de sinusite chronique sont allergiques

C’est essentiellement une pathologie de l’adulte . Elle ne peut se voir chez l’enfant qu’à partir de 3 ans, à l’exception d’une sinusite ethmoïdale (entre les deux yeux) qui peut se manifester même chez le nourrisson, avec un œdème de la paupière et de la fièvre. C’est une urgence en pédiatrie .

LES SIGNES

DOULEUR ET ECOULEMENT NASAL

La sinusite se reconnaît essentiellement à deux signes : la douleur et l’écoulement nasal.

La douleur est faciale : au -dessus des sourcils, au niveau du nez, des joues, autour et derrière les yeux, en fonction du sinus atteint . C’est une douleur de type pulsatile (en battements) qui augmente à l’effort ; elle est ressentie lorsque la tête est penchée en avant ou lors de palpation.

L’écoulement nasal est souvent unilatéral, épais . Il peut être purulent (jaunâtre ou verdâtre) en cas d’infection bactérienne . Si les sécrétions sont claires, il s’agit plutôt d’une infection virale . Le nez est bouché , il y a souvent un état fébrile . Le goût et l’odorat peuvent être diminués et même annihilés .

La sinusite oblige à consulter si elle ne cède pas rapidement .
Les complications sont rares, mais graves : l’infection des sinus peut se propager vers les yeux ou le cerveau, ce qui peut entraîner des complications ophtalmologiques et/ou cérébrales, allant jusqu’à la méningite, une ethmoïdite aiguë (chez le jeune enfant) .

UN OBJECTIF : DRAINER LES SINUS

POUR SOULAGER ET EVITER LES COMPLICATIONS

Mouchages et lavages de nez sont préconisés pour favoriser le drainage : sérum physiologique, solutions nasales d’eau de mer . Se moucher très souvent, une narine après l’autre, de préférence avec un mouchoir jetable. Des inhalations à base d’huiles essentielles de Lavande officinale, de Niaouli , de Pin sylvestre, de Menthe poivrée, d’Eucalyptus radié, désinfectent et décongestionnent les sinus . Des complexes prêts à l’emploi réunissent les huiles essentielles adaptées à cet usage (pas avant 12 ans) .

Préférer l’inhalateur au bol d’eau chaude pour optimiser l’inhalation .

Des comprimés à base de vasoconstricteurs et d’antalgiques sont recommandés chez l’adulte pour dégager le nez et calmer la douleur . Les vasoconstricteurs doivent être utilisés avec prudence, en particulier lors d’insuffisance cardiaque.

Des sachets de mucolytiques ( acetylcysteine) facilitent le drainage en fluidifiant les sécrétions (à éviter en cas de maux d’estomac et d’antécédents d’ulcère) .

En homéopathie , Sticta pulmonaria 9 CH , Kalium bichromichum 9 CH ,
Hydrastis 9 CH
, font partie des souches le plus souvent conseillées dans le cas d’un nez bouché avec un écoulement épais .

Une sinusite qui résiste à un traitement antalgique et décongestionnant, ou s’accompagnant de fortes douleurs et d’un écoulement nasal abondant et purulent doit faire l’objet d’un suivi médical . Le médecin jugera de la prescription d’antibiotiques pour écourter l’affection et prévenir des complications .

LES CONSEILS « PLUS »

FUIR LES ATMOSPHERES SECHES

1) Éviter les climatisations et le chauffage électrique qui assèchent les muqueuses.

2) Lutter contre les facteurs favorisants (poussière, fumée) .

3) Prendre des bains ou des douches chaudes, aller au hammam .

4) Éviter de prendre l’avion, ne pas faire de plongée sous -marine .

5) Surélever la tête du lit pour améliorer la respiration et le sommeil .

6) Aller régulièrement chez le dentiste .

7) Une cure thermale (eaux soufrées) peut être envisagée lors de sinusites à répétition .


C’ est le moment de privilégier les repas épicés: le piment rouge ,le poivre, l’ ail et la moutarde, décongestionnent les sinus.

Tags: