GRIPPE :Inhibition des calpaïnes efficace contre le virus

Aucun commentaire sur GRIPPE :Inhibition des calpaïnes efficace contre le virus

image

Les calpaïnes  sont des protéases à cystéine, dont l’activité est dépendante du calcium. Ces enzymes sont responsables de la protéolyse neutre calcium-dépendante. Les calpaïnes possèdent un domaine leur permettant d’interagir avec le calcium (calmoduline-like).

Une nouvelle étude publiée dans l’American Journal of Physiology, Lung Cellular and Molecular Physiology montre que l’inhibition des calpaïnes peut réduire la capacité du virus de la grippe de se répliquer dans les cellules épithéliales respiratoires.

Les calpaïnes sont classées selon deux classifications différentes.

La première est basée sur la fixation du calcium:
Calpaïnes typiques : Calpaïnes 1, 2, 3, 8, 9, 11, 12 et 13.
Calpaïnes atypiques : Calpaïnes 5, 6, 7, 10, 14 et 15.
La seconde classification est basée sur la localisation des enzymes:
Calpaïnes ubiquitaires : Calpaïnes 1, 2, 5, 7, 10, 12, 14 et 15.
Calpaïnes tissu-spécifiques : Calpaïnes 3, 6, 8, 9, 11 et 13.

Les travaux réalisés chez l’animal confirment que l’inhibition de ces enzymes cellulaires permettrait de prévenir l’infection par les virus de la grippe saisonnière (H3N2) ou pandémique (H5N1).

Les conséquences cliniques de la grippe (ou influenza) résultent en grande partie de l’inflammation dérégulée du tissu pulmonaire. L’équipe « Infection respiratoire et Immunité » du Centre d’Etude des Pathologies Respiratoires (CEPR) et le pôle de recherche Pasteur-Université de Hong Kong ont montré qu’on pouvait inhiber ce processus inflammatoire en bloquant les calpaïnes.