DMLA: Les promesses des statines pour rétablir l’acuité visuelle

Aucun commentaire sur DMLA: Les promesses des statines pour rétablir l’acuité visuelle

image
La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) commence à frapper aux alentours de 55 ans, touche 1 personne sur 10 chez les 65-75 ans et de 25 à 30 % des plus de 75 ans. Première cause de malvoyance dans les pays riches, elle trouve avec les statines un traitement inespéré, selon cette toute petite étude de Harvard. Les conclusions, présentées dans la revue EBioMedicine, suggèrent que les statines peuvent contribuer à » dissoudre » les petits dépôts, appelés drusen, fréquemment annonciateurs de la maladie et favoriser ainsi un rétablissement de l’acuité visuelle, dans certaines formes de DMLA sèche.

Si la présence de drusen, qui sont le résultat de l’accumulation de résidus de l’activité cellulaire, et sont constitués de protéines et de lipides n’est pas anormale avec l’âge, leur taille et leur localisation peuvent annoncer le développement de la DMLA. La DMLA est une affection causée par des dommages à la macula, une partie du fond de l’œil et peut se développer sous 2 formes, une forme sèche, ou humide, caractérisée par la formation de néo-vaisseaux sous-rétiniens et plus sévère.

Les chercheurs de la Harvard Medical School et de l’Université de Crète sont partis de résultats prometteurs chez un homme âgé de 63 ans, atteint de la forme sèche, traité avec une forte dose de statine par jour (80 mg d’atorvastatine) durant plus d’un an. Pius l’équipe a testé le traitement auprès de 23 patients âgés de plus de 50 ans, avec diagnostic de DMLA sèche, et de nombreux dépôts de drusen. Les participants ont subi des examens oculaires complets au début de l’étude puis tous les 3 mois afin de pouvoir évaluer les changements, la taille et le nombre de dépôts de drusen. Leur vision a été évaluée tous les 6 mois par le test de Snellen classique. Comme la DMLA sèche se développe de manière progressive, les chercheurs ont surveillé les signes de ralentissement u de progression de la maladie :
· 10 participants ont présenté une amélioration significative de la vision et une réduction de ces drusen à leurs yeux, dont 8 une disparition presque complète des dépôts,
· chez 13 participants en revanche, la vision a poursuivi sa dégradation,
· enfin, 3 participants sont sortis de l’étude en raison d’effets indésirables, comme des crampes, des douleurs musculaires et la perte de cheveux.

Si la première limite de l’étude est la faiblesse de son échantillon, la seconde, l’absence de contrôle vs placebo, la piste mérite d’être re-testée à plus grande échelle, étant donné le vieillissement de la population et de la prévalence croissante de la maladie.
Ø Ainsi, chez certains patients et, sûrement certains types spécifiques de DMLA humide, les statines pourraient contribuer à éliminer ces dépôts et à améliorer l’acuité visuelle.
De premiers résultats donc, mais qui incitent à des recherches plus larges.

Source: EBioMedicine

Tags: