SALMONELLES : MANGER DES ŒUFS À LA COQUE EST-IL DANGEREUX ?

Aucun commentaire sur SALMONELLES : MANGER DES ŒUFS À LA COQUE EST-IL DANGEREUX ?

Oeuf la coque

Un récent rapport d’un comité de scientifiques britanniques a réévalué le risque de la consommation d’oeufs crus, à l’origine de la Salmonelose. Ils seraient sur le point d’être autorisés aux femmes enceintes, aux enfants et aux personnes âgées.

Depuis la crise britannique de la salmonellose (1988), les femmes enceintes, les personnes âgées et les nourrissons, étant les plus à risques, étaient vivement invités à ne pas manger d’œufs crus. Un rapport du Comité consultatif sur la sécurité microbiologique des aliments du gouvernement britannique a récemment mis fin à ce conseil, dans le cas où les oeufs seraient approuvés par le British Lion, une association médicale anglaise.

La salmonellose est une maladie provoquée par des bactéries dites ‘salmonella’. La plupart d’entre-elles sont des parasites intestinaux d’animaux vertébrés ou d’oiseaux comme la poule, transmis à l’homme par le biais d’aliments contaminés. Pour la femme enceinte, cette maladie peut conduire à une fausse couche ou un travail prématuré. Pour les enfants ou les personnes âgées, dans de rares cas elle peut être mortelle.
L’œuf, un nutriment clé pour les plus vulnérables
Un rapport du comité consultatif avait réévalué le risque microbiologique par « Salmonella » à cause des oeufs crus en 2001, le déclarant plus faible. Depuis peu, il a même demandé à la Food Standards Agency de revoir totalement le conseil aux consommateurs.
« Le risque affaibli permet d’affirmer aujourd’hui que les œufs approuvés par le Lion Code (ou tout autre schéma d’approbation équivalent), peuvent être servis crus ou légèrement cuits à tous les groupes de la société, y compris ceux qui sont plus vulnérables à l’infection ».
Selon le Dr Juliette Gray, une nutritio nniste de Guildford interrogée par le DailyMail , les œufs contiennent en effet des « nutriments clés, y compris des protéines de haute qualité, de la vitamine D, du sélénium, de la choline et des acides gras oméga-3, dont plusieurs n’existent pas dans de nombreux autres aliments. Ces nutriments sont particulièrement importants pour certaines personnes vulnérables, notamment les femmes enceintes, les bébés et les personnes âgées ».

.medisite